Facebook Twitter RSS
formats

Un bouquet de festivals anime Genève au coeur de l’hiver

scène

En la Opera, J.P. Zaramella BlackMovie

Qui pourrait encore douter du caractère festif des Genevois? C’est au plus fort de l’hiver qu’un bouquet de festivals invite à arpenter des lieux parfois insolites pour se frotter aux diverses tendances d’une création contemporaine aussi bien savante que populaire.  L’expérimentation sera privilégiée au Grü pendant que Saint-Gervais plongera dans la mémoire qu’il reliera aux chocs politiques les plus récents, suite:

Festival Trans. Du 2 au 5 février. Au Grü. Quatre jours pour le quatrième TRANS!

scène

« Pélican » Sonia Rickli. Jeudi 2 février.

Trans pour transdisciplinaire. « Le mot se frotte au son, le son à l’espace, l’image à la respiration. Le spectateur aussi se trouve dans toutes sortes de configurations. Trans pour franchir l’inconnu, l’étrange, la nouvelle forme, l’autre…
Une vingtaine de propositions : installations, théâtre, performances, lectures,…  C’est au GRÜ, au BAC, à Zabriskie Point et dans des zones intermédiaires, l’ascenseur, au milieu d’un couloir… » Informations. 1 spectacle 13 CHF, pass 1 jour 26 CHF, pass festival 52 CHF.

Mémoires blessées. Du 30 janvier au 12 février. À Saint-Gervais,  festival théâtre, expositions, films, récitals, tables rondes.

Flyer
Durant cette quinzaine, et ce pour la quatrième édition consécutive, la maison de St-Gervais se transformera en un théâtre de la mémoire enfouie, qui met en scène notre passé dans un rapport aigu au présent.
Depuis ses débuts, Mémoires blessées poursuit une réflexion théorique sur les conditions de la transmission de l’histoire et des mémoires de la colonisation. Mercredi 1er février: table ronde « Les enjeux contemporains de la transmission de l’histoire de la colonisation ».
Vendredi 3 février à 20h – film et témoignage : Victimes du nucléaire civil : de Tchernobyl à Fukushima. // Samedi 4 février à 20h – film et témoignages. Témoins du printemps arabe cyber-activistes et Al Jazeera.  // Lundi 6 février à 20h film et témoignage: Projection du film documentaire : En finir avec la guerre de Medhi Lalloui, un film sur les 4ACG (Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre) vocales. // L’Espace Saint-Gervais en collaboration avec St-Gervais propose également un cycle de films/conférences pour explorer les liens entre l’image et le sacré.

Festival Antonin Artaud. Du 13 janvier au 5 février. Lieu : Maison des Arts du Grütti.

flyer
Les conférences spectaculaires d’Antonin Artaud.
« Van Gogh, ou le suicide de la société par René Zosso.». « Le théâtre, la culture et la peste par Isabelle Chladek – mise en scène : Marcel Robert. « Pour en finir avec le jugement de dieu en commençant par le théâtre de la cruauté » mise en scène : Marcel Robert avec Isabelle Chladek, Cathy Sottas, Jean-Jacques Chep. Et les conférences de Bernard Schlurick « Comme des supplicies que l’on brûle et qui font des signes depuis leur bûcher. l’âtre et le reste ». « La cruauté au théâtre ».
« N’en déplaise aux cafards et autres cancres las, Antonin Artaud est le plus important homme de théâtre du XXe siècle. Pourtant, à en juger par le peu qu’il a laissé, son héritage proprement théâtral est plutôt maigre : une adaptation théâtrale ratée (Les Cencil, une émission radiophonique bâclée (Pour en finir avec le jugement de Dieu), et un mince volume où il a rassemblé des articles, des lettres et des manifestes souvent contradictoires (Le Théâtre et son double). » Bernard Schlurick. Les conférences sont à 20h. Sauf les dimanches: 18h. Salle de Fonction: Cinéma.

Festival Antigel. Divers endroits. Du 30 janvier au 12 février.

Rocio Molina

Rocio Molina
La 2e édition du festival de l’ADC se réclame d’un esprit qui a « envie de surprendre: en mettant en relation la danse, la musique et le sport, en provoquant des rencontres, en suscitant l’émulation entre artistes et spectateurs. En voyageant à travers tradition et modernité artistique, en investissant des lieux inédits ou insolites (l’Organisation des Nations Unies, Genève Aéroport, des hôpitaux, des piscines ou une halle de curling) parmi lesquels des symboles du patrimoine industriel (l’usine des Cheneviers et le site de Vessy) ».

Les Rencontres européennes des écoles supérieures de musique. Du 9 au 12 février. Lieu : Classes de Percussion du Conservatoire de Genève. Théâtre musical, répertoire, spectacle pour enfants, nouvelles technologies … 6 concerts, 1 table ronde. Gratuit, réservation conseillée.

Dès 2012 et tous les deux ans, Eklekto invite des classes de percussion issues  des écoles supérieures de musique. Pour cette édition, le programme donne la possibilité à la HEM de Genève, les classes de Stuttgart, Lyon, Bern et Barcelone, de dévoiler leur travail. Eklekto propose donc pour cette première édition, différents types de pièces : percussion solo / percussion + électronique / ensemble de percussion / percussion et autres instruments. Pendant ces 4 jours, vous trouverez également des stands de fabricants de baguettes, d’instruments à percussion, partitions spécialisées dans la percussion. Locaux du Conservatoire de Musique de Genève – salles de percussion (sous-sol Uni-Mail).  40, boulevard du Pont-d’Arve. Genève.
Ensuite : Festival Usine Sonore.  http://www.usinesonore.ch/ 17 mars 2012. Le Festival Archipel à la Maison communale de Plainpalais, commencera le 23 mars.

Festival Black Movie. 17-26 février 2012. Maison des arts du Grütli.
Black Movie propose durant 10 jours chaque année « une programmation des talents émergents et cinéastes confirmés dont les films restent inédits en Suisse. Ancré dans le monde contemporain, reflet de ses mouvances esthétiques et sociales, il développe une approche par thématiques. Il articule ses sections autour de sujets de société ou de l’actualité, des cinémas populaires, des nouvelles cultures urbaines, d’un genre ou d’un réalisateur. »

Après le cinéma ce sera au tour de la musique électronique avec Electronfestival.  5 au 8 avril 2012. Lieu : Bâtiment d’art contemporain.
La programmation 2012 du Festival des cultures électroniques de Genève (musique, art contemporain, workshops, vidéo)  de l’ sera fondée sur une ligne de conduite privilégiant aussi bien la proximité que l’international, les découvertes que les têtes d’affiche, la musique que la danse, l’art contemporain, les workshops ou les projections.

Une réponse

  1. BASTA!

    The reality is totally contrary of your title. Geneva have too much so-called festival, which most of them DO NOT have neither quality, neither reference and at the end critic of society. And like that, the same not talented people are organizing « events » with their friends and very small number of visitors. It’s time to change!!!!!!

credit
© GenèveActive 2005-2014. Tous droits de reproduction et de diffusion réservés